LE REQUIN-ZÈBRE

Le requin-zèbreStegostoma fasciatum, vit sur les fonds sableux et coralliens peu profonds où il aime se poser durant la journée.

Le requin-zèbre - Stegostoma fasciatum © Océanopolis Le requin-zèbre - Stegostoma fasciatum © Océanopolis
Oeufs de requin zèbre en attente d'éclosion, Stegostoma fasciatum © Océanopolis Oeufs de requin zèbre en attente d'éclosion, Stegostoma fasciatum © Océanopolis
Juvénile de requin-zèbre - Stegostoma fasciatum © Océanopolis Juvénile de requin-zèbre - Stegostoma fasciatum © Océanopolis
Précédent Suivant
EMBRANCHEMENT
Chordés
RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE
Mer Rouge, Indo-Pacifique
TAILLE
3,5 m de longueur à l'âge adulte
ALIMENTATION
Crustacés, mollusques, poissons
PROTECTION
Espèce non listée par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces en danger)

Requin-zèbre ou léopard ?

À la naissance, le requin-zèbre porte des rayures qui se transforment en taches rondes à l’âge adulte. Il chasse plutôt la nuit.

Le requin-zèbre est ovipare : la femelle pond chaque année une cinquantaine d’œufs, par séries de 2 à 4. Ils contenus dans une enveloppe brune cornée plus ou moins rectangulaire. L’incubation des œufs dure environ 6 mois, et les juvéniles qui en sortent mesurent une trentaine de centimètres.


Le requin zèbre, une espèce vulnérable

Comme beaucoup d’espèces de requins, les requins-zèbres sont vulnérables et le nombre d’individus diminue en raison de la pression exercée par la pêche sur leurs populations. Ils sont aujourd’hui classés « en danger » sur la liste UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) des espèces menacées. Pourtant, ils ne bénéficient toujours pas de statut CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction).
La maîtrise de leur reproduction permettra de mieux connaître leur biologie et de limiter les prélèvements dans le milieu naturel en favorisant entre aquariums publics l’échange d’animaux nés en captivité.

En 2013, un jeune requin-zèbre est né à Océanopolis. À l’échelle européenne, c’était la 1ère fois que le requin-zèbre se reproduisait en aquarium ! Cette 1ère aura permis aux scientifiques d’étudier de plus près la reproduction de cette espèce ! Depuis, de nombreuses naissances de requin-zèbres se sont produites à Océanopolis !

 

Le saviez-vous ?

La maintenance de cette espèce en aquarium a permis de mettre en évidence que les requins-zèbre peuvent se reproduire dans certains cas par parthénogenèse : une femelle n’ayant jamais été en contact avec un mâle a produit plusieurs juvéniles, génétiquement identiques à leur génitrice !

Juvénile de requin-zèbre - Stegostoma fasciatum © Océanopolis
--> --> -->