LE POISSON
MANDARIN

LE POISSON
MANDARIN

Avec des couleurs aussi éclatantes que les siennes, le poisson mandarinSynchiropus splendidus, fait concurrence aux autres espèces des récifs du pacifique.

Le poisson Mandarin - Synchiropus splendidus © Océanopolis
EMBRANCHEMENT
Chordés
RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE
Pacifique Ouest (du Japon à l’Australie), Nouvelle-Calédonie
TAILLE
Jusqu’à 6 cm
PROTECTION
Espèce non listée par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces en danger)

De multiples nuances de couleurs

Aussi appelé « poisson-cachemire », le poisson mandarin est bien reconnaissable grâce à ses éclatantes couleurs. Il tient son nom des tenues traditionnelles très colorées des mandarins chinois. Les formes colorées changent d’un poisson-mandarin à l’autre.

C’est une espèce très prolifique, capable de pondre presque tous les jours :  elle s’accouple en pleine eau le soir. Il vit dans les eaux chaudes du Pacifique : récifs coralliens, éboulis rocheux jusqu’à 18 mètres de profondeur. Il se nourrit de vers et de crustacés.

Le poisson mandarin n’a pas d’écailles, sa peau est recouverte d’un épais mucus qui lui permet de se protéger des bactéries mais aussi des prédateurs. Ce mucus contiendrait des toxines capables de repousser les prédateurs qui s’approcheraient d’un peu trop près !

 

--> --> -->