LE CRABE ROYAL
DU KAMTCHATKA

LE CRABE ROYAL
DU KAMTCHATKA

C’est le plus grand crustacé du monde, le crabe royal du KamtchatckaParalithodes camtschaticus, peut atteindre les 15 kilos pour 2 mètres d’envergure !

Le crabe royal du Kamtchatcka - Paralithodes camtschaticus Le crabe royal du Kamtchatcka - Paralithodes camtschaticus - ©Océanopolis
Le crabe royal du Kamtchatcka - Paralithodes camtschaticus Le crabe royal du Kamtchatcka - Paralithodes camtschaticus - ©Océanopolis
Les crabes royaux du Kamtchatcka - Paralithodes camtschaticus Les crabes royaux du Kamtchatcka - Paralithodes camtschaticus - ©Océanopolis
Le crabe royal du Kamtchatcka - Paralithodes camtschaticus Le crabe royal du Kamtchatcka - Paralithodes camtschaticus - ©Océanopolis
Précédent Suivant
EMBRANCHEMENT
Arthropode
RÉPARTITION GEOGRAPHIQUE
Pacifique Nord, Mer de Barents, Mer d’Okhotsk, et Mer du Japon
HABITAT NATUREL
Fonds sableux et fonds vaseux jusqu’à 300 m
ALIMENTATION
Poissons et crustacés
PROTECTION
Espèce non listée par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces en danger)

Un crabe très imposant et vorace

Connu pour ses dimensions impressionnantes, le crabe royal du Kamtchatka, aussi appelé crabe rouge de Norvège ou crabe de Staline est le plus grand crustacé du monde ! Son poids moyen atteint les 12 kilos pour une envergure avoisinant les 2 mètres. Le crabe royal du Kamtchatka est une espèce particulièrement vorace et envahissante. Cet imposant spécimen peuple les eaux froides de l’hémisphère nord et a été introduit en Mer de Barents par des scientifiques russes dans les années 1960. Son expansion est telle dans cette zone qu’elle suscite des inquiétudes pour l’équilibre de l’écosystème marin côtier. Dans son aire de répartition naturelle, sa population est en équilibre avec l’écosystème.

La multiplication du crabe royal

La femelle adulte peut pondre jusqu’à 40 000 œufs chaque année. L’expansion de ces colonies est telle, qu’il ne trouve pas de réels prédateurs.

Sa multiplication est inquiétante pour certains et bien moins pour d’autres car le crabe royal représente une manne financière : il se pêche aisément et peut atteindre les 100€ le kilo sur le marché ! Sa chair étant très appréciée des consommateurs. Il n’est pas protégé. L’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) a donné le statut de « non évalué » à cette espèce.

Où le trouver
à Océanopolis ?
vague-decoration
— Pavillon polaire

Où le trouver
à Océanopolis ?

Dans l’aquarium « Les crabes géants » du pavillon polaire. Venez admirer les plus grands crustacés du monde !

picto-loupe DÉCOUVRIR LE PAVILLON POLAIRE
--> --> -->