LA MÉDUSE AURÉLIE

LA MÉDUSE AURÉLIE

Fascinante mais urticante, Aurelia aurita, la méduse Aurélie déambule gracieusement dans toutes les mers du globe excepté dans les eaux froides des zones polaires.

Méduses - Aurelia aurita - ©Océanopolis
Méduses - Aurelia aurita - ©Océanopolis
Méduses - Aurelia aurita - ©Océanopolis
Méduses - Aurelia aurita - ©Océanopolis
Précédent Suivant
EMBRANCHEMENT
Cnidaire
TAILLE
De 5 à 40 cm
ALIMENTATION
Zooplancton
PROTECTION
Espèce non listée par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces en danger)

La méduse, urticante et translucide

La méduse aurélie aussi surnommée, méduse bleue ou méduse lune doit ses surnoms à sa couleur blanche-bleutée translucide. Elle fait partie du macro plancton (le gros plancton) et nage en surface, près des côtes ou en pleine mer mais toujours à faible profondeur.

Flotter et avancer…par pulsation !

Elle se laisse porter par les courants et nage en contractant son ombrelle par ondulations régulières, comme une pulsation. Elle apprécie tout particulièrement les eaux polluées qui ont une température plus élevée que la moyenne. On peut la trouver dans les ports, et les zones de rejet des eaux de refroidissement des centrales nucléaires.

Pour garantir sa croissance et sa reproduction, la jeune méduse doit absorber chaque jour, une quantité de nourriture supérieure à son poids.

Le saviez-vous ?

La méduse possède des tentacules urticants, mais saviez-vous que cette créature ne possède ni cerveau, ni poumons, ni sang ? Elle est composée à 98 % d’eau et un réseau de cellules nerveuses reliées aux cellules urticantes. Quant à ses piqûres, attention, même morte, la méduse conserve ses pouvoirs urticants !

--> --> -->