LA LANGOUSTINE

Petit crustacé casanier, la langoustineNephrops norvegicus, se cache dans son terrier à longueur de journée !

Langoustines dans leur terrier – Nephrops norvegicus © Océanopolis
Langoustines dans leur terrier – Nephrops norvegicus © Océanopolis
Précédent Suivant

La vie privée de la langoustine

La langoustine vit dans un terrier creusé dans la vase et ne le quitte que pour aller chercher sa nourriture durant les périodes faiblement éclairées : à l’aube et à au crépuscule.
Pour s’alimenter, elle n’est pas difficile ! Elle consomme les espèces présentes à l’endroit où elle se trouve, mais elle affectionne particulièrement les polychètes, mollusques et échinodermes !

Elle est présente de manière irrégulière depuis le Nord de la Norvège jusque dans l’Ouest de la Méditerranée. Complètement sédentaire, la langoustine ne migre que lorsque les tempêtes amènent la vase en suspension. Elle se retrouve alors obligée de quitter son environnement.

 

La reproduction de la langoustine

Ce petit crustacé à l’espérance de vie de 15 ans, se reproduit annuellement entre avril et août. L’accouplement a lieu après la mue de la femelle. Une fois la fécondation opérée, entre 650 et 4 000 œufs se fixeront aux appendices de son abdomen durant 8 à 9 mois. En attendant l’éclosion, la femelle se nourrit peu et passe le plus clair de son temps dans son terrier.

Une taille minimum de 7 cm est nécessaire à sa capture.

EMBRANCHEMENT
Arthropode
TAILLE
Jusqu’à 20 cm
HABITAT NATUREL
Fonds vaseux du plateau continental jusqu’à 150 m de profondeur
PROTECTION
Espèce non listée par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces en danger)
--> --> -->