La tribune des [ÉCO]conseillers de l’Océan

Mardi 8 juin 2021, à l’occasion de la Journée mondiale des Océans, date choisie symboliquement pour leur 3ème et dernier conseil de l’année scolaire, les [ÉCO]conseillers de l’Océan, soit 250 élèves du CM1 à l’Université, ont présenté les solutions qu’ils aimeraient apporter afin de protéger l’Océan.

Les [ÉCO]conseillers de l’Océan est un programme éducatif mis en place par Océanopolis avec l’Education Nationale à la rentrée dernière qui, pour sa première année, a réuni 10 classes de Bretagne et 3 étudiants qui ont débattu, invité des experts et grands témoins qu’ils soient scientifiques, professionnels de la mer, ou simples citoyens, fait émerger des idées, des envies collectives…

Ces élèves et étudiants connectés en visioconférence et représentés par une délégation d’une trentaine d’entre eux présents dans l’auditorium d’Océanopolis ont eu l’honneur d’exposer leurs réflexions et leurs propositions d’actions, aux représentants de l’Education Nationale et de la société civile. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports s’est connecté en visio pour saluer le travail remarquable de ces élèves.

Après une année de travail et la participation à 3 conseils, la restitution des 6 solutions sur lesquelles ils ont travaillé toute l’année fait l’objet de la Tribune ci-après qui portera leur voix bien au-delà des murs d’Océanopolis.

 

La délégation des [ÉCO]conseillers de l’Océan - © Océanopolis, E. Fagon

 

La tribune des [ÉCO]conseillers de l’Océan

 

Nous, [ÉCO]conseillers de l’Océan, représentons 250 élèves et étudiants répartis sur l’ensemble du territoire Breton. Tout au long de l’année, nous nous sommes interrogés sur l’état écologique de l’océan et les mesures qui pouvaient être prises en sa faveur. C’est au travers de rencontres et d’échanges avec de nombreux scientifiques et experts, que nous avons pris pleinement conscience de toute la complexité et la fragilité du système océanique. L’Océan est essentiel à nos vies. En plus de représenter une source importante de nourriture et de bien-être, il relie les êtres humains sur Terre, produit le dioxygène que nous respirons et participe à la régulation du climat.

Cependant, les écosystèmes océaniques se détériorent continuellement à cause de la pollution, du changement climatique et de la destruction des habitats. Dans ce contexte d’érosion de la biodiversité marine, l’amélioration de l’état écologique et la durabilité des pratiques rejoignent les objectifs de développement durable adoptés par les Nations Unies en 2015.

Après plusieurs mois de travail, d’échanges et de débats, les réflexions menées dans le cadre de ce programme éducatif porté par Océanopolis et l’académie de Rennes nous permettent à présent d’être en mesure de construire des solutions concrètes et argumentées. Ces dernières ont pour objectif de répondre à plusieurs enjeux que nous avons identifiés, tels que la lutte contre les pollutions plastiques de l’océan, l’érosion de la biodiversité marine ou encore le dérèglement climatique.

Acteurs dans nos établissements scolaires, nous souhaitons à présent que ces propositions soient diffusées et mises en place à plus grande échelle. Ce sont ces solutions que nous relayons aujourd’hui, 8 juin, Journée Mondiale de l’Océan, vers les décideurs et le réseau des éco-délégués.

 

C’est pourquoi, nous, [ÉCO]conseillers de l’Océan, appelons à :

 

  • Encourager l’enseignement du développement durable, notamment sur les questions liées à l’océan, dans les programmes scolaires.

L’ensemble des [ECO]conseillers de l’Océan propose que de la même façon qu’il a été renforcé les enseignements relatifs au changement climatique, à la biodiversité et au développement durable, il soit apporté des modifications spécifiques aux programmes de cycle 3 et de cycle 4 pour renforcer l’éducation et la sensibilisation aux enjeux liés à l’Océan et sa préservation.

 

  • Mettre en place des mesures durables en lien avec l’océan dans les cantines scolaires.

L’ensemble des [ECO]conseillers demande de rajouter dans la loi Egalim pour la restauration collective un indicateur permettant de favoriser la consommation de poissons issus de la pêche durable. Cette loi du 30 octobre 2018 impose déjà aux services de restauration collective comme les cantines de collège, de servir au moins 50% de produits de qualité et durables, dont au moins 20% de produits biologiques. A cette loi les [ECO]conseillers de l’Océan souhaitent ajouter d’autres critères tels que la limitation des déchets et du gaspillage alimentaire, l’équilibre alimentaire et la variété des repas.

 

  • Favoriser l’achat et la diffusion de fournitures scolaires « zéro déchet ».

80 % de la pollution plastique de l’océan sont liés aux activités humaines terrestres. Pour limiter l’usage du plastique jetable durant notre scolarité, nous présentons plusieurs pistes pour réduire les déchets à l’occasion de la rentrée dans une optique zéro déchet. Pour cela nous souhaitons diffuser le plus largement possible un kit de fourniture scolaire zéro déchet accessible à tous.

 

  • Diffuser une charte « zéro plastique » dans les établissements accueillant du public.

La charte des [ÉCO]conseillers de l’Océan regroupe les recommandations pour participer aux bonnes pratiques pour limiter l’usage des plastiques, contribuer à améliorer le tri des déchets, préserver le milieu marin de la pollution plastique. Les actions ciblent les établissements, dans le périmètre de leurs compétences, qu’ils soient éducatifs, culturels, sportifs. Les actions accomplies par ces établissements seront valorisées par un écolabel.

 

  • Soutenir les entreprises innovantes qui développent des solutions éco-responsables pour lutter contre le biofouling et la diffusion d’espèces non-indigènes.

Actuellement, 99% des bateaux sont recouverts de peintures antifouling composées d’une peinture chargée en biocides de différentes natures. Ces peintures antifoulings sont donc susceptibles d’entraîner une pollution significative du milieu marin. Pour limiter cette pollution, les [ECO]conseillers de l’Océan souhaitent encourager l’utilisation de procédés mécaniques, inoffensifs pour la faune et la flore, pour l’entretien des coques de navires.

 

  • Réaliser une campagne de sensibilisation à destination de tous les éco-délégués de France pour les sensibiliser aux enjeux liés à l’océan et à sa préservation.

Les [ECO]conseillers de l’Océan souhaitent inciter les élèves de la région à s’engager pour la protection de l’Océan. Pour cela, nous demandons qu’une campagne de sensibilisation soit mise en place à destination de l’ensemble de éco-délégués Bretons. Ces éco-délégués, élus dans les classes allant du CM1 à la terminale pour participer activement à la mise en œuvre du développement durable dans leurs établissements, pourront ainsi soutenir les propositions mises en avant par les [ECO]conseillers de l’Océan.

 

Parce que l’Océan est un enjeu majeur pour nous tous, parce que l’éducation au développement durable est une priorité, parce que les élèves se préoccupent du milieu marin… remettons ensemble, l’océan au centre de nos vies.

 

Les signataires de cette tribune
– Classe de CM1/CM2 de l’école des Acacias de Bobital (22)
– Classe de CM1/CM2 de l’école Joliot Curie de Lanester (56)
– Classe de CM1/CM2 de l’école du Forestou de Brest (29)
– Classe de CM1/CM2 de l’école Saint Joseph de Trémorel (22)
– Classe de 5èmes du collège Kerfontaine de Pluneret (56)
– Classe de 3ème du collège Chateaubriand de Saint Malo (35)
– Classe de 6ème du collège Beaumanoir de Ploërmel (56)
– Classes de seconde et de première du Lycée des Rimains de Saint-Malo (35)
– Classe de seconde du lycée de l’Harteloire de Brest (29)
– Classe de première du lycée maritime Florence Arthaud de Saint-Malo (35)
– Elyne Dugény – Doctorante à IFREMER
– Laura Fradet – Etudiant en Master 1 IUEM
– Paul-Charles – Etudiant en Master 1 IUEM

LES [ÉCO]CONSEILLERS DE L’OCÉAN

Océanopolis, centre national de culture scientifique dédié à l’Océan, est un lieu de partage et d’échange de savoirs pour les élèves, un lieu ouvert sur l’extérieur où les enfants peuvent s’exprimer. Ce sont leurs idées, leurs témoignages, leurs propositions d’actions que le dispositif Les [ÉCO]conseillers de l’Océan mettra en avant.

picto-en-savoir-plus En savoir +
LES [ÉCO]CONSEILLERS DE L’OCÉAN
vague-decoration
--> --> -->

⚠ INFORMATION TOUR DE FRANCE

 

En raison des perturbations liées au départ du Tour de France cycliste à Brest, Océanopolis modifie ses horaires.

Le 26 juin, Océanopolis sera ouvert de 14h à 18h uniquement.

Merci pour votre compréhension,
L’équipe d’Océanopolis.

 

Consultez notre FAQ pour plus d’informations

sur les mesures en place >> 🔍