JOURNÉE DE LA TERRE : LE LONG CHEMIN DU PLASTIQUE

 

Film d’animation Preventing Plastic Pollution : le long chemin du plastique

 

Pour la journée de la terre, Preventing Plastic Pollution (PPP) lance une nouvelle animation « Le long chemin du plastique », l’histoire du voyage d’une bouteille en plastique, depuis un ruisseau de montagne jusqu’au bord de la mer.

Produite en collaboration avec Tinmouse Studios, l’animation vise à montrer comment les déchets peuvent être transportés en aval des territoires intérieure pour terminer dans l’océans. Les 18 partenaires du projet PPP veulent mobiliser chacun d’entre nous à prendre part à la prévention de la pollution plastique dans notre vie quotidienne.

Barry Bendall, directeur des opérations au Rivers Trust, a dit : « Environ 80% des déchets trouvés en mer proviennent d’une source terrestre , et d’ici 2050 il pourrait y avoir plus de plastique que de poissons dans nos océans . Ces chiffres sont frappants, et démontrent la nécessité d’un engagement collectif et d’une approche au-delà des frontières pour lutter contre le fléau des déchets plastiques »

« En France, la moyenne nationale évalue à 446 le nombre de déchets pour 100 mètres de littoral. Nous sommes tous concernés par cette pollution que nous constatons le long des rivières et sur les plages. », ajoute Marie-Amélie Neollier, chargée de mission prévention et lutte contre les pollutions plastiques au Parc naturel marin d’Iroise/Office francais de la biodiversité

« Nous avons les moyens et la possibilité d’agir sur les plus gros déchets avant qu’ils ne se dégradent dans le milieu. Une fois devenus micro-particules il est bien plus difficile d’agir. Alors nous invitons le grand public à nous rejoindre lors des collectes et autres évènements proposés pour tous les partenaires du projet PPP. Même invisibles à nos yeux les déchets en plastique impactent toujours l’environnement pour des centaines d’années. Vous pouvez agir sur le visible alors n’hésitez pas à vous mobiliser à nos côtés et à réduire votre consommation de plastique en amont ! »

En travaillant en partenariat avec des structures diverses, comme les universités, les structures de l’Etat, ou encore les associations de protection des rivières en Angleterre et en France, le projet PPP cherche à cartographier les zones de concentration des déchets plastiques pour mieux comprendre leurs parcours a travers les rivières et réduire considérablement la quantité de plastique qui se retrouve dans l’environnement.

En collaboration avec les écoles et le grand public, le partenariat a déjà commencé à débarrasser les rivières et les côtes de déchets plastiques de tout genre. À ce jour, une centaine d’événements ont déjà été organisés comme des ateliers de conception de collecteurs de déchets plastiques avec des écoles, ou encore l’installation de nouveaux bacs de recyclage dédiés au plastique et l’organisation d’événements de ramassage le long des rivières.

« La pollution plastique est au cœur des préoccupations de tous les publics et il est important aujourd’hui de sensibiliser également les enfants. Nous avons organisé en 2020 des événements de culture scientifique familiaux « Zéro Plastique » qui ont rassemblés plus de 9 000 personnes et une conférence le 15 octobre dernier intitulé « Réduire localement la pollution plastique ».

Sur le volet scolaire, sur l’année 2020-2021, « 80 % des « e-Classes » ou ateliers éducatifs réalisés à distance par Océanopolis ont été choisis par les enseignants sur cette thématique de la pollution plastique et de son impact sur la biodiversité marine. Et nous pouvons citer la mise en place d’un programme de sciences participatives baptisé « En[quête] sur les microplastiques », en collaboration avec des scientifiques, qui est une étape importante du projet PPP européen. Les élèves coconstruisent ce programme avec les médiateurs scientifiques d’Océanopolis et des scientifiques en créant les outils nécessaires pour la collecte et la caractérisation des microplastiques. », Tristan Hatin, responsable médiation et culture scientifique à Océanopolis – Brest’aim, à Brest – France.

Le projet PPP a pour but la réalisation de plus de 160 événements participatifs de collecte de déchets le long des rivières d’ici 2023 pour un volume total espéré de 200 tonnes.

Preventing Plastic Pollution

Travaillant en partenariat avec 18 organisations de France et d’Angleterre, le projet Preventing Plastic Pollution cherche à comprendre et à réduire les impacts de la pollution plastique dans l’environnement marin.

picto-en-savoir-plus En savoir plus
Preventing Plastic Pollution
vague-decoration
--> --> -->

⚠ INFORMATION ESSENTIELLE ⚠

 

🎫 La réservation en ligne est obligatoire

😷 Le pass sanitaire est obligatoire à partir de 12 ans (dès le 30.09.21)

Merci pour votre compréhension,
L’équipe d’Océanopolis.

 

Plus d’informations >> 🔍