Conférence
du mardi 2 avril 2019

« LES ESPÈCES INTRODUITES, TÉMOINS ET ACTEURS DU LIEN ENTRE BIODIVERSITÉ ET MONDIALISATION »

Par Frédérique Viard, Directrice de recherches CNRS, Station Biologique – Roscoff

Le transport volontaire ou accidentel d’espèces par les activités humaines modifie, de façon radicale et à une échelle planétaire, les aires de distribution des espèces. Ces introductions biologiques existent depuis que l’homme parcourt la planète mais elles se sont considérablement accrues depuis la fin du XIXème siècle, en parallèle de l’accroissement des échanges commerciaux internationaux. Cette mondialisation des échanges rebat ainsi les cartes de la biodiversité à une échelle globale. En milieu marin, ces phénomènes d’introductions biologiques s’ajoutent à la surpêche, à l’urbanisation des littoraux et aux pollutions pour modifier la biodiversité des écosystèmes marins côtiers. Les espèces introduites questionnent ainsi les chercheurs et les gestionnaires d’espaces naturels : Quel sera leur devenir ? Quel sera leur rôle ? Comment envisager des mesures de prévention ou de gestion ? Des questions au centre de nombreux débats et recherches.

DÉCOUVRIR LE PROGRAMME DES CONFÉRENCES À OCÉANOPOLIS

--> --> -->