Objectif Plancton : une démarche éco-citoyenne pour prélever et étudier.

Les 27 septembre en rade de Brest et le 4 octobre en rade de Lorient, une action de science participative originale menée avec le concours des plaisanciers....

L’étude des écosystèmes côtiers nécessite la mise en place d’un système d’observation sur le long terme afin de pouvoir détecter des changements éventuels au niveau de la biodiversité, de la nature des fonds, etc. 

S’agissant du plancton, l’observation se heurte à une question majeure : comment avoir une vision globale de la variabilité de la répartition du plancton ?
 

Objectif plancton avec Océanopolis

La difficulté est que les équipes scientifiques disposent, en général, de moyens de navigation limités, ne permettant pas de multiplier les prélèvements d’échantillons sur des zones marines définies à un instant donné. L’opération « Objectif Plancton » permet, avec le concours des plaisanciers, de coordonner les actions et ainsi d’échantillonner le plancton en différents points de manière simultanée. Cette opération, véritable démarche éco-citoyenne, mobilisera plusieurs fois par an et en différents lieux, entre 10 et 20 bateaux. Les deux premiers lieux, objets d’étude retenus pour l’année 2014 sont les rades de Brest et de Lorient. 

« Objectif Plancton » en rades de Brest et de Lorient

10 et 20 bateaux positionnés sur des zones définies réaliseront un ensemble de prélèvements et ce, à plusieurs reprises au cours de l’année. Un comité scientifique, constitué à la demande d’Océanopolis a établi un protocole rigoureux qui sera soumis aux plaisanciers volontaires. Il s'agira de : 

  • Mesurer la turbidité de l’eau à l’aide d’un disque de Secchi.
  • Prélever une « carotte » d’eau entre 1,5 et 1,5 m de profondeur.
  • Prélever du phytoplancton avec un filet de mailles 20 microns.
  • Prélever du zooplancton avec un filet de mailles 150 microns.
  • Recenser différents éléments dont la température de l’eau.

Pour cela, différents outils seront mis à la disposition des participants : disques de Secchi ou encore filets aux mailles adaptées au prélèvement de micro-organismes marins. Les échantillons prélevés seront, par la suite, traités et étudiés par des scientifiques afin de mieux comprendre le fonctionnement et l’évolution des écosystèmes de nos côtes. 

Réaliser des prélèvements et mesures simples afin d’observer la qualité de l’eau de la rade

L’opération « Objectif Plancton » offre aujourd’hui, via le concours de nos partenaires : l’Amicale des plaisanciers de Brest, l’Amicale des pêcheurs plaisanciers de Port Louis, l’Association des pêcheurs plaisanciers de la région de Lorient, la SELLOR mais aussi Brest’aim, cette opportunité unique de pouvoir échantillonner le plancton en différents points de la rade de Brest de manière simultanée.  

Zooplancton © Océanopolis

Il s'agit maintenant de transformer cette opération de science participative en un rendez vous régulier permettant d’obtenir de longues séries de données, essentielles pour mieux comprendre le fonctionnement et l’évolution des écosystèmes de nos côtes. Les premiers résultats nous permettent, d’ores et déjà, d’être assurés de l’utilité d’une telle opération. 

Les premiers résultats

Dans les premiers prélèvements du mois de juin 2014, les scientifiques ont détecté la présence de 13 000 espèces de plancton génétiquement différentes. Colomban de Vargas, Chercheur à la station biologique de Roscoff, complète l’analyse de ces premières observations : « Parmi ces espèces, 158 ont été vues dans tous les échantillons, à Brest et Lorient, et forment donc le socle de la biodiversité planctonique des eaux littorales bretonnes. Si 64 de ces espèces « socle » sont connues et répertoriées dans nos bases de données de référence, de nombreuses sont encore inconnues, et 6 d’entre elles sont même génétiquement éloignées de tout ce que l’on connaît à l’heure actuelle. ».
Ces informations seront intégrées dans la base de données de l’observatoire de l’Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM) et  mises à la disposition des scientifiques.
Dans les années à venir, le dispositif, déjà mis en oeuvre à Brest et Lorient, est amené à s’élargir vers d’autres sites en fonction de l’attente des scientifiques. 

Océanopolis, Centre de culture scientifique et technique dédié aux océans, met régulièrement le plancton à l’honneur à travers diverses opérations d’information et de sensibilisation. C’est ainsi que, depuis plusieurs années, des initiatives portées par le programme « Plancton du monde » ont vu le jour. En juin 2014, l’opération « Objectif Plancton » a vu le jour grâce à l’appui logistique de l’Amicale des plaisanciers brestois et lorientais. Cette opération, véritable action de science participative, s’inscrit dans le cadre du partenariat entre l’équipement brestois et la Commission Intergouvernementale de l’UNESCO. 
L’opération « Objectif Plancton » a été rendue possible grâce au soutien de la fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l’Homme et à l’implication d’Océanopolis et de son réseau de partenaires dans cette organisation. 

Tous les évènements