Les origines de la pollution marine

La pollution marine résulte de tous les produits rejetés dans les mers et les océans en conséquence de l’activité humaine. Cette pollution arrive dans le milieu marin par le vecteur des voies fluviales, des vents, de l’air en basse latitude ou est directement rejetée à la mer.

 

Déchets plastiques sur la plage - © Océanopolis Déchets plastiques sur la plage - © Océanopolis

 

Les déchets plastiques

Des estimations indiquent que depuis le début des années 1950, plus de 8,3 milliards de tonnes de plastiques ont été produites. La façon dont est traitée la quantité de déchets plastiques résultante pose problème car une grande partie se retrouve dans l’environnement. C’est seulement 9% de ces millions de tonnes de déchets qui sont recyclés. Les déchets les plus retrouvés dans le milieu naturel sont les mégots de cigarette, dont les filtres contiennent des fibres de plastiques, les bouteilles en plastiques, les bouchons de bouteilles, les sacs plastiques et les pailles. Les fleuves transportent cette matière plastique vers les fonds marins. Les déchets marins et la pollution plastique sont donc à 100% d’origine humaine.

Les microparticules de plastique se retrouvent en quantité importante dans les océans. Ces déchets aquatiques ont un impact indirect sur l’Homme car, ingérés par les espèces marines que nous consommons, ils se retrouvent directement dans nos estomacs !

Les conséquences de la pollution des océans sont multiples :

► Les déchets transportent des espèces invasives,

► Ils provoquent des blessures et des enchevêtrements aux animaux marins,

► Ils causent une altération de l’écosystème,

► Ils dispersent des matières toxiques,

► Et ils sont dangereux pour l’homme qui en est à l’origine.

Les prévisions pour 2050 annoncent qu’il y aura plus de plastique que de poissons dans l’océan si aucune mesure n’est prise pour débuter une lutte contre la pollution.

Le pétrole

Le pétrole déversé en mer constitue une pollution importante et préoccupante à l’échelle globale. Sachant que le cinquième de la production provient des gisements offshore (en mer), des accidents surviennent pendant l’extraction et le transport des hydrocarbures. On estime à six millions de tonnes par an la quantité d’hydrocarbures introduite dans les océans par l’activité humaine, ce qui constitue une cause fondamentale de la pollution des océans.

Les eaux usées domestiques

Dans le cas des rejets domestiques, qui sont de l’ordre de 150 litres/jour/habitant, la pollution est de nature minérale et bactériologique.

Mais elle est surtout due aux matières organiques qui provoquent l’eutrophisation du milieu récepteur : l’ammoniaque des détergents et les phosphates des lessives sont autant de nutriments pour les algues, qui prolifèrent et deviennent des substances organiques supplémentaires à décamper.

Les eaux de ruissellement peuvent être particulièrement polluées par le lessivage des sols et des surfaces imperméabilisées (routes, parkings, toits, …), par la remise en suspension des ordures stockées dans les décharges…

De même nature que les eaux domestiques, elles peuvent contenir en plus des métaux lourds et toxiques : plomb, zinc, hydrocarbures, mercure…

Les pesticides

Le terme pesticide est un terme composé qui inclut tous les produits chimiques qui sont utilisés pour contrôler ou tuer des parasites. Dans l’agriculture cela induit les herbicides (mauvaises herbes), insecticides (insectes), fongicides (moisissures), nématicides (nématodes) et rodenticides (poissons vertébrés).

Faits sur les pesticides :

► Les jardiniers résidentiels utilisent 10 fois plus de pesticides par acre qu’un fermier.

► Quelques pesticides restent présents dans l’environnement longtemps car ils s’éliminent très lentement. Plus la période entre l’application des pesticides et la pluie suivante est longue moins de résidus sont enlevés jusqu’au réseau d’eau local.

► Les insecticides ont des effets négatifs sur les humains, les poissons, les oiseaux de mer et les insectes (tout dépendant de la concentration des pesticides).

 

Il y a donc différentes façons de polluer qui sont toutes très dangereuses pour la flore et la faune marine et il est urgent d’agir.

Océanopolis Acts a organisé, dans le cadre du Festival des déchets, un Défi plastique, soit une grande opération de collecte citoyenne de déchets aquatiques. Les objectifs étant de partager les connaissances sur l’océan en milieu scolaire, préserver les écosystèmes côtiers et sensibiliser le grand public.

Déchets plastiques sur la plage - © Océanopolis Déchets plastiques sur la plage - © Océanopolis
Déchets plastiques sur la plage - © Océanopolis Déchets plastiques sur la plage - © Océanopolis
Précédent Suivant
— Nos missions

OCÉANOPOLIS ENGAGÉ AVEC LA PLATEFORME OCÉAN ET CLIMAT

Océanopolis participe au rapport du GIEC

picto-en-savoir-plus En savoir plus
OCÉANOPOLIS ENGAGÉ AVEC LA PLATEFORME OCÉAN ET CLIMAT
vague-decoration
--> --> -->