Deux phoques gris réhabilités et équipés de balises, relâchés dans leur milieu naturel

Océanopolis et l’Association ACMOM collaborent pour le suivi de la réhabilitation des phoques gris.

Publié le 26/06/2024. Dernière mise à jour le 07/07/2024.

Jeudi 20 juin 2024, deux jeunes phoques gris, soignés par l’association ACMOM (Association pour la Conservation des Mammifères et Oiseaux Marins de Bretagne), ont été relâchés dans leur milieu naturel après plusieurs mois de réhabilitation au centre de soins à Océanopolis. Ces phoques ont été équipés de balises Argos, placées à la base de leur nuque, pour suivre leurs déplacements et leur comportement.

 

Une mission de suivi pour étudier la réhabilitation des phoques en milieu naturel

Les balises Argos, fixées sur le pelage des phoques, se détacheront au bout d’un an, lors de leur prochaine mue. Pendant cette période, ces dispositifs permettront à l’association de collecter des données précieuses : ces phoques rejoindront-ils une colonie ? À quelle profondeur plongeront-ils pour chasser ? Préféreront-ils chasser la nuit, comme les adultes et aux mêmes endroits ?

Chaque année, ACMOM soigne et réhabilite une vingtaine de jeunes phoques gris. Ces animaux sont pris en charge au centre de soins situé à Océanopolis.

Depuis 1990, 788 phoques ont retrouvé leur liberté grâce aux soins apportés par l’association. Si l’observation des animaux en mer ou sur le littoral après réhabilitation donnent des informations sur les lieux fréquentés, elles ne permettent pas de faire un suivi précis sur plusieurs semaines. Aussi, pour obtenir une analyse plus précise et détaillée des déplacements et comportements quotidiens de ces deux jeunes phoques gris, la solution est de les équiper de balises Argos.

En 1997, une première expérience de suivi par balises avait été réalisée avec succès, permettant d’observer les déplacements de quatre phoques. Le premier individu s’était déplacé en Irlande et le second dans le sud de l’Angleterre. Le troisième avait effectué un déplacement dans le Devon avant de revenir en Iroise quand sa balise a cessé de fonctionner. Le quatrième s’était rendu dans le sud de l’Angleterre et autour de l’île de White.

Fort de cette expérience, ACMOM projette désormais d’équiper quatre phoques par saison pendant trois ans, soit de 2024 à 2026.

Ce projet est réalisé en partenariat avec le Sea Mammal Research Unit (SMRU) de l’Université de St Andrews en Écosse, le plus grand laboratoire européen spécialisé dans les mammifères marins. Les balises utilisées, conçues et fabriquées par une équipe dédiée, ont fait leurs preuves dans le monde entier, aussi bien en zones polaires que tempérées.

 

Le phénomène de philopatrie

Il est souvent observé que les phoques retournent instinctivement sur leurs lieux de naissance, parfois très éloignés de l’endroit où ils ont été recueillis en détresse. Grâce aux balises, il sera possible de vérifier cette hypothèse et obtenir des réponses à de nombreuses autres questions : combien de temps ces phoques passeront-ils sur terre par rapport à dans l’eau ? Quels seront leurs lieux de chasse favoris ?

Participez à la préservation des phoques gris

Le public et les entreprises peuvent soutenir les actions de l’association ACMOM, reconnue d’intérêt général, via la plateforme de financement participatif HelloAsso. Votre contribution aidera à poursuivre ces projets de réhabilitation et à protéger la biodiversité marine. 

picto-coeur-main Faire un don
Participez à la préservation des phoques gris
vague-decoration

⚠️ IMPORTANT ⚠️

En raison de la période estivale et de la météo pluvieuse nous vous recommandons vivement d’acheter votre billet en ligne avant de vous déplacer. 

Seul l’achat de billets horodatés en ligne permet l’accès à la visite le jour et à l’heure choisis.

Billets CSE et abonnés : présentez-vous directement au contrôle d’accès, sans réserver.

Merci de votre compréhension.

L’équipe Océanopolis