Centre de soins

Centre de soins et de conservation de la faune aquatique de Bretagne

En 1990, avec la création d’Océanopolis, un Centre de soins pour mammifères marins voyait le jour à Brest. Aujourd’hui, il accueille chaque année de une vingtaine de jeunes phoques vivants échoués sur les côtes françaises.

Le Centre de soins et de conservation de la faune aquatique de Bretagne est une association dédiée à la faune aquatique de Bretagne. Parmi les espèces recueillies, il s’agit pour la majorité de phoques gris, dont la répartition géographique est centrée sur les îles britanniques, la Bretagne correspondant à la limite sud de l’espèce. Soignés, ils sont relâchés dans le milieu naturel après plusieurs semaines.

Relâcher de phoques du centre de soins d'Océanopolis © Océanopolis

En 2016, Bretagne Vivante, le Groupe Mammalogique Breton, la Ligue pour la Protection des Oiseaux et Océanopolis s’associent pour créer l’association « Centre de soins et de conservation de la faune aquatique de Bretagne ».

Elle vise à renforcer le partage des compétences et des équipements pour la prise en charge des animaux en difficulté, le suivi des échouages et la veille sanitaire liée à la faune aquatique. Elle assure le suivi des individus après réhabilitation, et l’étude des populations, ainsi que des missions d’expertise auprès des autorités en charge de l’environnement.

 

Comment s’impliquer ?

Pour participer aux actions de l’association Centre de soins et de conservation de la faune aquatique de Bretagne, il faut adhérer à l’une des associations ci-dessous :

  • Bretagne Vivante
  • Le Groupe Mammalogique Breton
  • La Ligue pour la Protection des Oiseaux 

 

Pour en savoir plus, visionnez la conférence « Soins aux phoques en Bretagne, historique et évolution » par Sami Hassani, directeur du Centre de soins et de Conservation de la Faune Aquatique de Bretagne » Océanopolis-Brest.

Centre de soins et de conservation de la faune aquatique de Bretagne
Océanopolis
Port de Plaisance du Moulin Blanc, 29200 Brest
Tel. 02 98 34 40 52

En partenariat avec :
Le Fonds de dotation de la mer avec le soutien d’ENGIE Cofely

--> --> -->