Océanopolis Brest

Jeunes reporters de la biodiversité humaine

La Biodiversité Humaine

Il y a un peu plus de 50 ans la structure de l’ADN, support génétique de l’hérédité était découverte par Watson et Crick.

C’était le début d’innombrables développements technologiques qui ont conduit en 2001 à la publication de la séquence du génome humain et de ses trois milliards de paires de bases. 

C’est peu de dire que ces découvertes ont révolutionné nos connaissances en médecine et en biologie. Pour la première fois les chercheurs ont eu accès à la structure intime de notre patrimoine génétique ce qui leur a permis de localiser et de cloner les gènes responsables de maladies mais également de mieux comprendre les bases moléculaires des maladies complexes. 

L’étude des groupes sanguins et du système majeur d’histocompatibilité nous avais initié à la prise en compte de la diversité du genre humain mais vraiment plus inattendue a été la découverte de la très grande variabilité existant entre les séquences d’ADN génomique des hommes. 

Nous avons aujourd’hui en main une cartographie très précise de plus de 3 millions de sites variables, dispersés dans notre génome, que l’on nomme polymorphisme. Nous savons aujourd’hui que chaque individu est réellement unique, c’est l’évidence de la grande solitude biologique et de la diversité qui existe entre les hommes et entre les populations humaines. Nous sommes tous semblables et tous différents, c’est une des grandes leçons que l’on retiendra des données du séquençage du génome humain. La connaissance de ce polymorphisme génétique nous permet de mieux comprendre l’origine des populations humaines de mieux analyser les caractéristiques génétiques des peuples et de tracer autant que faire ce peut nos origines. En génétique nous pouvons aujourd’hui tracer l’apparition des mutations dans certains gènes de maladie, leur distribution et mieux comprendre comment les gènes se sont inscrits dans l’histoire des populations humaines. 

Enfin et ce n’est pas le moindre la connaissance de la diversité biologique nous permet d’entrevoir pour les années futures la mise en place d’une médecine personnalisée ou l’efficacité et la dose d’un médicament seront déterminée en fonction du profil génétique de ce patient. 

Et vous comment la voyez-vous cette biodiversité humaine ? Comment la vivez-vous au quotidien ?  

Claude Férec
Généticien – Professeur.
Directeur Unité INSERM 613.
Directeur de l'Etablissement de transfusion sanguine de Bretagne occidentale.