La mangrove

La mangrove est un écosystème fascinant et riche, caractérisé par ses palétuviers qui s’étendent sur les vasières du bord de mer.

La mangrove, une Transition entre la mer et la terre

La mangrove est un écotone, c’est à dire une zone de transition entre la mer et la terre. Cet écosystème unique est caractérisé par ses palétuviers. Les palétuviers sont des arbres tropicaux qui s’étendent sur les larges vasières. Ces formations végétales dominent les estrans marécageux, profitant de l’amplitude importante des marées.

Une multitude d’espèces animales vit au sein des racines des palétuviers. Les mangroves constituent également un rempart contre l’érosion du littoral et une protection contre les raz-de-marée. Situées préférentiellement à l’embouchure des deltas, des fleuves et des rivières, les mangroves se développent dans des zones propices à la sédimentation et souvent riches en nutriments.

En moins de 50 ans, près de 25% des mangroves ont été détruites. Le réchauffement climatique et les activités humaines (urbanisation, élevage de crevette, pollution) sont les principales causes de ce déclin.

 

La serre tropicale © J.ANSQUER - Océanopolis La serre tropicale © J.ANSQUER - Océanopolis

 

Les palétuviers

Le mot « mangrove » est utilisé pour désigner à la fois un type de végétation spécifique et un habitat unique.

En fonction de la proximité avec le milieu marin, plusieurs espèces de palétuviers peuvent être observés dans les mangroves. Les palétuviers rouges (Rhizophora mangle) et les palétuviers noirs (Avicennia germinans) sont particulièrement adaptés à la zone de balancement des marées. Ces espèces sont dites « halophiles », c’est à dire qu’elles supportent de fortes variations de salinité. D’autres espèces, comme le palétuvier blanc (Laguncularia racemosa) se développent plus en retrait du milieu marin.

Les racines aériennes de certains palétuviers en forme d’échasses leur permettent de s’élever au-dessus du niveau de l’eau et contribuent à la respiration du végétal.

Ces formations végétales des zones humides abritent une faune très riche de mammifères (dont des singes), d’oiseaux et d’insectes. Parmi les racines enchevêtrées des palétuviers se cachent également de nombreuses espèces aquatiques : poissons (périophtalmes uniquement en Asie et en Afrique), crabes, oursins, mollusques, éponges, algues. De plus, beaucoup de juvéniles de poissons y trouvent le gîte et le couvert.

Espace mangrove, serre tropicale - © Océanopolis Espace mangrove, serre tropicale - © Océanopolis
Serre tropicale - © Océanopolis Serre tropicale - © Océanopolis
Précédent Suivant
— Découvrir le parc

Le pavillon tropical

Poissons multicolores, récif corallien, lagon, requins, et serre tropicale : mettez le cap sur les mers chaudes et la ceinture intertropicale. 700 espèces de poissons et invertébrés vous sont présentés ici dans leur habitat naturel avec une eau de mer maintenue à 25°C !

picto-oeil Découvrir
Le pavillon tropical
vague-decoration

⚠️ Ouverture le 14 juillet

Océanopolis est bien ouvert ce dimanche 14 juillet de 9h30 à 19h.

Réservez votre billet en ligne