La Cité des Océanautes

Bienvenue à la Cité des Océanautes, un tout nouvel espace conçu spécialement pour les enfants âgés de 6 à 12 ans ! Situé au cœur d’Océanopolis, ce lieu inédit propose un parcours sensoriel et interactif qui émerveillera petits et grands.

 

Avec ses 450 m2 et ses 14 dispositifs de médiation, la Cité des Océanautes propose aux enfants de devenir véritablement acteurs de leur découverte de l’océan et de sa riche biodiversité.

 

Un espace de découverte de l’océan unique en son genre

Grâce à des installations mêlant technologie numérique et dispositifs mécaniques, les jeunes visiteurs peuvent toucher, écouter et voir l’océan sous toutes ses formes dans un parcours expérientiel, sensoriel et inclusif.

 

Les 5 thématiques de la Cité des Océanautes

La Cité des Océanautes à Océanopolis s’articule autour de 5 thématiques :

  1. Particularités

Découvrir dans un espace immersif les attributs des animaux marins. Aborder la notion de classification du vivant en attisant la curiosité des enfants.

  1. Comportements

Écouter, observer, recréer des comportements de la faune marine. Comprendre pourquoi et comment des sons et de la lumière sont produits par le vivant et pourquoi certaines espèces s’associent.

  1. Mouvements

S’éveiller aux mouvements sous l’eau de manière ludique et créative. Imaginer et dessiner des animaux qui dérivent, nagent ou encore se déplacent en banc.

  1. Penser l’océan

S’exprimer sur des sujets en lien avec l’océan, découvrir comment il peut nous inspirer pour un quotidien plus respectueux de l’environnement. Rencontrer des femmes et des hommes passionnés par la mer qui en ont fait leur métier pour susciter des vocations.

  1. Agir pour l’océan

Prendre conscience des défis qu’affronte l’océan en expérimentant autour d’une laisse de mer reconstituée, d’archives climatiques ou encore dans un laboratoire plastique.

Informations pratiques

Ouvert tous les jours du 6 juillet au 25 août 2024 inclus sur les créneaux de visite libre suivants : 10h, 11h15, 12h30, 13h45, 15h, 16h15, 17h30.

Ouvert tous les jours du 26 août au 1er septembre 2024 inclus sur les créneaux de visites libres suivants : 10h, 11h15, 12h30, 13h45, 15h, 16h15.

Hors périodes de vacances scolaires, ouvert en visite libre, le mercredi à 14h30 et 15h45 et le week-end à 10h30, 11h45, 14h30 et 15h45.

La visite de la Cité des Océanautes en famille est particulièrement adapté aux enfants de 6 à 12 ans.

Les mineurs de moins de 15 ans doivent obligatoirement être accompagnés d’un adulte.

Tous les contenus de la Cité des Océanautes sont traduits en anglais.

Acheter un billet
picto-valorisation
Durée de la visite
1h
Conditions d'accès
Réservation obligatoire en ligne ou sur place, dans la limite des places disponibles.
Jauge
60 personnes par créneaux d'1h de visite.
Tarif
Tarif unique de 2€ à partir de 3 ans (en complément du billet d'entrée ou de la carte d'abonnement en cours de validité).
À partir de quel âge la Cité des Océanautes est-elle accessible ?

La Cité des Océanautes a été pensée pour les enfants de 6 à 12 ans. Les thématiques abordées, le niveau des informations délivrées et les manipulations proposées sont adaptés à cette tranche d’âge.

Cependant, la Cité des Océanautes se découvre en famille ! Les enfants partagent cette visite avec leurs parents ou accompagnants qui ont un rôle à jouer dans ces découvertes.

Les plus jeunes visiteurs qui ne savent pas encore lire n’ont pas été oubliés : les panneaux explicatifs et consignes des dispositifs sont succincts et illustrés. Grâce aux illustrations omniprésentes et avec l’aide des plus grands, les plus jeunes peuvent aussi profiter pleinement de la Cité des Océanautes.

Les enfants de moins de 15 ans doivent obligatoirement être accompagnés d’un adulte comme pour la visite d’Océanopolis.

La Cité des Océanautes est-elle accessible aux personnes en situation de handicap ?

La visite de la Cité des Océanautes est adaptée aux personnes en situation de handicap.

L’espace a été imaginé pour que les mobiliers supportant les dispositifs de médiation soient accessibles aux personnes à mobilité réduite se déplaçant en fauteuil roulant. Une plateforme élévatrice permettra à tous d’accéder à l’Agora, au centre de l’espace.

Les nombreux dispositifs sensoriels, visuels et sonores proposent un parcours inclusif pour tous les enfants.

Enfin, les dispositifs vidéo contiennent des sous-titres rendant ces contenus accessibles aux personnes malentendantes.

Comment réserver une entrée pour la Cité des Océanautes ?

Vous pouvez réserver votre entrée pour La Cité des Océanautes en ligne, ou sur place.

L’achat d’un billet pour la Cité des Océanautes doit obligatoirement être accompagné d’un billet d’entrée à Océanopolis ou d’une carte d’abonnement en cours de validité.

Les enfants de moins de 15 ans doivent obligatoirement être accompagnés d’un adulte.

 

Aux origines de la Cité des Océanautes

Depuis plus de 30 ans, Océanopolis s’engage auprès du jeune public. Grâce au programme « À l’école de l’océan » reconnu par l’Éducation nationale, ce ne sont pas moins de 35 000 scolaires, de la maternelle aux études supérieures, qui franchissent les portes du Centre national de Culture Scientifique dédié à l’Océan chaque année. Cette expertise auprès du jeune public s’exprime aujourd’hui à travers l’ouverture de la Cité des Océanautes.

« Les premiers contours de la Cité des Océanautes ont été dessinés il y a presque 10 ans avec l’envie de valoriser la médiation, rassembler et écouter les enfants, créer un lieu pour leur donner la parole. » » Dominique Barthelemy, conservateur d’Océanopolis.

Une vingtaine de scientifiques, experts de leur domaine, ont été mobilisés sur des thématiques variées : microplastique, bioluminescence, bio-inspiration… Une trentaine d’entreprises ont œuvrés durant 5 ans, de l’étude à la réalisation, parmi lesquels des peintres, menuisiers, électriciens, socleurs, manipeurs, développeurs de contenus multimédias, illustratrice, ingénieurs en informatique, agenceurs de mobilier, graphiste…

« L’élaboration du contenu de la Cité des Océanautes a relevé d’un véritable travail d’investigation pour sélectionner les sujets, savoir comment les présenter, s’entourer d’experts scientifiques pour construire le contenu et imaginer les dispositifs avec les scénographes, illustrateurs et concepteurs. » » Tiphaine Birien, médiatrice scientifique à Océanopolis.

Des contenus originaux produits par les équipes d’Océanopolis

La production en interne des contenus de médiation scientifique est depuis plus de trente ans une composante essentielle du travail d’Océanopolis. L’implication de toutes les équipes, de tous les talents et compétences permet de créer des supports originaux et innovants.

La grande majorité des images de la Cité des Océanautes, photos et vidéos, a été créée par l’équipe audiovisuel d’Océanopolis. L’objectif était d’obtenir des contenus multimédias uniques pour les dispositifs de ce nouvel espace.

N° 1 – MYSTÉR’YEUX

Le dispositif « Mystér’yeux » présente 13 vidéos centrées sur les yeux de plusieurs espèces marines.

12 d’entre elles ont été tournées à Océanopolis grâce à la participation des pensionnaires à écailles, plumes et poils. La douzième vidéo présentant un cachalot a, pour des raisons évidentes, dû être externalisée.

Du choix des espèces, à la création d’environnements propices au tournage, au tournage lui-même, il aura fallu plusieurs mois pour mettre en boîte les plus beaux regards marins. Coquille Saint-Jacques, ormeau, requin-zèbre, squille… Laissez-vous émerveiller et surprendre par la beauté et la singularité de ces images.

N° 6 – LES APPRENTIS PLANCTOLOGUES

Le dispositif « Les apprentis planctologues » a demandé plus de créativité encore.

L’objectif de ce dispositif est de faire comprendre l’évolution de certaines espèces de plancton aux enfants : de l’œuf au poisson jusqu’à l’adulte, en passant par la larve.

Les équipes d’Océanopolis ont pêché du plancton sur le port de plaisance du Moulin Blanc tous les jours durant 3 mois afin de collecter les futures stars de cette présentation inédite.

Après de longues recherches au microscope, une quarantaine d’espèces ont été sélectionnées et photographiées en utilisant la technique du « focus stacking » soit un empilement de plusieurs photographies prises avec diverses mises au point dans l’objectif d’étendre la profondeur de champ au maximum afin d’obtenir un cliché parfaitement net du premier au dernier plan.

Sur la dernière étape, les équipes d’Océanopolis ont été accompagnées de l’entreprise « 100 millions de pixels » qui a produit 16 morphings sur la base de photos de plancton afin de donner à voir les métamorphoses de ces animaux et végétaux fascinants.

Au total ce seul dispositif aura demandé plus de 3 mois de travail aux équipes d’Océanopolis.

 

En tout, ce sont 14 dispositifs de médiation qui vous attendent à la Cité des Océanautes !

En savoir plus sur les dispositifs de médiation

N° 1 : Les mystér’yeux

Pour l’humain qui plonge dans l’océan, tout devient flou, se teinte en bleu puis l’augmentation de la pression gêne sa vision. Les yeux des animaux marins sont différents : leurs positions, leurs capacités, leurs nombres témoignent de millions d’années d’évolution et d’adaptations étonnantes à ce milieu.

➔ 13 yeux disposés sur un tentacule de poulpe démesuré observent les visiteurs pour leur permettre de s’émerveiller devant la diversité des regards du milieu marin.

 

N° 2 : Et si on s’associait ?

Les associations sont nombreuses dans le milieu marin. Le terme “symbiose”, qui signifie vivre ensemble, décrit ces relations durables entre deux espèces différentes. Si beaucoup sont bénéfiques, certaines sont plus curieuses et ne semblent profiter qu’à un seul des associés.

➔ Une table de jeu présente 6 couples d’animaux marins à reconstituer. L’enfant touche deux animaux pour trouver les bonnes associations.

 

N° 3 : Curiosités marines

Tous les êtres vivants peuvent être classés selon des caractères qu’ils ont en commun : ils sont ainsi regroupés dans différentes boîtes. Ceux qui sont dans la même boîte ont un lien de parenté plus fort et partagent un lointain ancêtre commun.

➔ Un cabinet de curiosités et sa console interactive ainsi qu’un jeu « Qui est-ce ? » invite l’enfant à découvrir les prémices de la classification des animaux marins.

 

N° 4 : À l’écoute de l’océan

Sous l’eau, les sons se propagent plus vite et plus loin que dans l’air. Les animaux marins en produisent quand ils se déplacent, mangent ou communiquent : c’est la biophonie. La géophonie, elle, correspond aux bruits des vagues, de la pluie ou des séismes.

➔ Une table sonore équipée de casques permet à l’enfant de découvrir à l’aveugle 18 sons enregistrés sous l’eau.

 

N° 5 : Les bruiteurs de la mer

Éternuement de la coquille Saint-Jacques, grognement du grondin, chant nasal de l’orque ou encore doux bruit des vagues : le monde marin regorge de sonorités surprenantes.

➔ Des instruments sont à la disposition de l’enfant qui écoute des sons du milieu marin et tente de les reproduire.

 

N° 6 : Les apprentis planctologues

Derrière le mot “plancton” se cache une multitude d’organismes marins : des microalgues, des animaux, des oeufs, des larves, des bactéries ou encore des virus. 98 % de la vie marine appartient au plancton.

➔ Une table de jeux low-tech comprenant un filet à plancton, une table rotative des courants, un tamis à retourner et une visionneuse pour mieux comprendre le plancton.

➔ Une goutte d’eau virtuelle et ses 4 laboratoires pour étudier les espèces végétales et animales du plancton puis observer leurs développements.

 

N° 7 : Lumières à tous les étages

Quelle que soit la profondeur, la majorité des organismes marins sont capables d’émettre de la lumière grâce à une réaction chimique.

➔ Une paroi interactive permet à l’enfant de découvrir 14 espèces bioluminescentes réparties de la surface aux grandes profondeurs.

 

N° 8 : Ocean’Art

Les poissons des récifs coralliens sont parés de couleurs plus riches que celles de la palette du peintre. Ils utilisent ces couleurs comme un langage pour se reconnaître et communiquer entre eux.

➔ 1 espace de création équipé de 9 tablettes et d’un espace de projection géant permettent à l’enfant d’imaginer des espèces marines à partir de 10 modèles avant de les voir prendre vie dans un océan virtuel.

 

N° 9 : Agora

Dans cet espace dédié aux échanges et à la prise de parole, les enfants sont également interrogés sur leur empathie et leur compassion envers différentes espèces marines.

➔ Un espace pour se réunir équipé de 7 bornes pour participer à un jeu de science participative imaginé par l’équipe de médiation scientifique d’Océanopolis avec les scientifiques du LP3C (Laboratoire de Psychologie : Cognition, Comportement, Communication) de l’Université Rennes 2, Université de Bretagne Occidentale et Université de Bretagne Sud.

 

N° 10 : La fabrique du vivant

Depuis l’apparition de la vie, les végétaux et les animaux marins ont évolué et développé des capacités étonnantes. La “bio-inspiration” s’inspire de ces organismes afin de trouver des solutions astucieuses et respectueuses de l’environnement qui améliorent notre vie quotidienne.

➔ Une paroi contemplative comprenant 4 couples d’animaux inspirants / objets inspirés pour comprendre la notion de bio-inspiration.

 

N° 11 : Les trésors de la laisse de mer

Les vagues déposent sur la plage un cordon d’algues mélangées à des débris issus de l’océan. Précieuse pour le littoral et ses habitants, cette « laisse de mer » est malheureusement de plus en plus menacée par des objets d’origine humaine.

➔ Une reconstitution d’une laisse de mer de 4 mètres de long avec visionneuses, trappes et écran rotatif pour percer les secrets de cet écosystème unique.

 

N° 12 : Plastic’Lab

En seulement 70 ans le plastique a envahi notre quotidien. Aujourd’hui, de nombreux déchets plastiques polluent le milieu marin et leur rencontre avec les animaux marins est souvent dramatique.

➔ Une borne pour découvrir en image les conséquences de la pollution plastique sur la faune marine.

➔ Une table de dispositifs low-tech avec un microscope avec 7 échantillons de microplastiques à observer, une fresque de décomposition du plastique.

 

N° 13 : Témoins de l’océan

De nombreux organismes marins enregistrent dans leur squelette ou leur coquille des informations sur leur environnement. Lorsqu’ils meurent, leurs squelettes ou leurs coquilles s’accumulent sur le fond et certains sont conservés pendant des millions d’années. Récolter et étudier ces indices apporte de nombreuses données sur le passé de l’océan et de notre planète.

➔ Une table de dispositifs low-tech avec plusieurs calcifiants à observer, une carotte sédimentaire factice et une visionneuse qui retrace l’histoire de la Rade de Brest.

 

N° 14 : Les métiers de la mer

Saviez-vous qu’il existe plus de 900 métiers dans le secteur maritime ?

➔ Une borne interactive présente sous forme de courtes interviews 12 profils de femmes et d’hommes passionnés par la mer et qui en ont fait leurs métiers (ostréiculteur, capitaine-marin pêcheur, biologiste, illustratrice, aquariologiste, agent de port…)

Découvrir la Cité des Océanautes

Achetez dès à présent votre entrée pour la Cité des Océanautes et partagez des moments inoubliables à la découverte de l’océan.

picto-billet Acheter
Découvrir la Cité des Océanautes
vague-decoration

⚠️ IMPORTANT ⚠️

En raison de la période estivale et de la météo pluvieuse nous vous recommandons vivement d’acheter votre billet en ligne avant de vous déplacer. 

Seul l’achat de billets horodatés en ligne permet l’accès à la visite le jour et à l’heure choisis.

Billets CSE et abonnés : présentez-vous directement au contrôle d’accès, sans réserver.

Merci de votre compréhension.

L’équipe Océanopolis