Agathe Lefranc et le requin pèlerin

Les Héros de la Biodiversité


 
Le lecteur Flash et / ou Javascript semblent désactivés.

Vous pouvez installer le lecteur Flash en cliquant ici
 

Get Adobe Flash player

Pouvant atteindre 12 mètres de long pour un poids d’environ 6 tonnes, le requin pèlerin est le plus grand poisson au monde après le requin baleine. Pour autant, ce géant débonnaire, qui fréquente chaque année les eux côtières françaises, n’a fait l’objet que de rares études et reste mal connu.Cela n’a pas empêché qu’il soit exploité depuis plus de 200 ans, d’abord pour l’huile extraite de son foie et, plus récemment, pour ses ailerons, la plupart des pêcheries s’étant caractérisées par des déclins rapides des prises. Figurant comme Vulnérable sur la Liste Rouge des Espèces Menacées de l’UICN 2000 et protégé dans quelques régions du monde, le requin pèlerin a été inscrit en Annexe II de la convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et de Flore Sauvage Menacées d’Extinction (CITES). Cela devrait permettre de réglementer et de contrôler le marché international, mais ne doit pas occulter la nécessité de poursuivre les recherches afin de mieux connaître cette espèce remarquable. 

L’association APECS (Association pour l’Etude et la Conservation des Sélaciens) répond à cet impératif. Agathe Lefranc milite ainsi depuis 5 ans en faveur du fameux requin en invitant les divers acteurs de la mer (pêcheurs, plaisanciers, etc …) à participer aux observations. De plus, des balises Argos ont été posées sur quelques requins afin, notamment, de savoir ce qu’ils devenaient en hiver puisque les connaissances actuelles ne permettent pas de les localiser. 

> Diffusion le 15/02/09