La saison des naissances chez les manchots d’Océanopolis

Cette année encore la manchotière d’Océanopolis voit l’arrivée de nouveaux pensionnaires.

Un des poussins papous nés en ce début d'été à Océanopolis © Océanopolis
Un des poussins Gorfous nés en ce début d'été à Océanopolis © Océanopolis

En effet 3 poussins (deux papous et un gorfou sauteur) sont nés fin juin. Les jeunes se portent très bien, ils sont actuellement nourris par des adultes qui se relayent pour s’en occuper.  Petite anecdote toutefois, les parents qui élèvent le petit gorfou sauteur sont des parents adoptifs. Il a été décidé de confier ce poussin à ce couple expérimenté car la mère du poussin s’est retrouvée seule pour l’élever, le mâle ne s’en souciant pas. 

Chaque année, Océanopolis a le plaisir de voir naître de nouveaux petits manchots. Afin d'éviter toute consanguinité, le parc donne certains de ces jeunes papous à d'autres aquariums. En 2010, sept manchots ont été donnés au Sea Life de Konstanz en Allemagne, et l'année suivante, quelques-uns ont été transférés en Irlande. Au cours de l'année 2014, une dizaine de manchots papous ont été transférés en Chine. 

Venez découvrir ces jeunes poussins dans le pavillon polaire d'Océanopolis !
Le manchot papou pèse près de 5 kilogrammes. Cette espèce couve en colonie. Le nid se compose principalement de petites pierres. 

 Les Manchots papous pondent généralement deux œufs à deux ou trois jours d'intervalle, qui sont ensuite couvés par les deux parents à tour de rôle. Les œufs éclosent au terme de 31 à 39 jours de couvaison. Avant de devenir autonomes,  les petits sont maternés par les parents pendant près de trois mois. 

Le Gorfou sauteur mesure environ 60 cm et pèse 2,5 à 3 kg. Le nid des Gorfous sauteurs est habillé de cailloux ou de débris végétaux et les pontes comprennent 2 oeufs dont le premier, plus petit, n'est généralement pas incubé. L'éclosion se fait au bout de 36 jours. Les jeunes deviennent adultes à 2-3 ans et leur cycle reproducteur dure 6 mois. 

Au-delà de la grande satisfaction ressentie par les équipes de soigneurs pour ces futures naissances, preuve du bien-être des animaux, ces heureux événements permettent à l’équipe d’Océanopolis d’envisager de nouveaux échanges avec d’autres zoos et aquariums européens. Les échanges, ou dons, de ces espèces protégées sont contrôlés par l’Association Européenne des Zoos et des Aquariums (EAZA) et permettent aux parcs de favoriser les reproductions mais aussi et surtout de limiter la consanguinité des individus en favorisant le brassage génétique. Des contacts fréquents avec de nombreux parcs européens au Royaume-Uni, en Allemagne ou encore en République Tchèque, assurent à Océanopolis un renouvellement de ses populations mais aussi un échange d’expériences constant avec les autres détenteurs de ces espèces subantarctiques. Grâce à une connaissance toujours plus complète du mode de vie des trois espèces de manchots présentées dans le parc : papous, gorfous et royaux, Océanopolis bénéficie de bons résultats reproductifs. 

Tous les évènements