Fin de saison au centre de soins pour phoques d’Océanopolis

La semaine dernière, les trois derniers pensionnaires du centre de soins ont quitté Océanopolis pour regagner le milieu naturel. Recueillis et soignés par les soigneurs de l’équipe « mammifères marins et oiseaux de mer», ils ont pu reprendre des forces pour être relâchés à l’instar des 28 autres pensionnaires de cette saison 2015/2016.

Relâcher phoques © Océanopolis
Relâcher phoques © Océanopolis

Cette année, ce ne sont donc pas moins de 31 phoques (14 femelles et 17 mâles) qui ont été soignés au centre de soins d’Océanopolis. Souvent traités pour des infections respiratoires et parasitaires, la grande majorité des pensionnaires a pu être soignée et reprendre rapidement du poids, seuls quatre phoques sont décédés des suites de pneumonies sévères. 

Ce dernier relâcher vient clôturer la saison 2015/2016 du centre de soins qui reprendra son activité au mois d’octobre prochain, période des premières naissances et de l’échouage des jeunes en difficultés. 

Direction la Grande-Bretagne
Aujourd’hui, la population française de phoques est estimée à, environ, 600 individus. En mer d’Iroise, la population atteint les 200 individus en période de mue, période où les phoques sont plus nombreux dans cette zone. Les dispositifs de suivi des phoques réhabilités, mis en place par le laboratoire d’Etude des Mammifères Marins d’Océanopolis, permettent de suivre le devenir des animaux relâchés. Ainsi, les données recueillies montrent que la très grande majorité des phoques soignés à Brest ne s’installent pas durablement en Iroise mais met cap outre-Manche, au Pays de Galles ou en Cornouaille par exemple. 

« Les activités du centre de soins pour phoques d’Océanopolis n’ont pas pour objectif la conservation et le repeuplement, il s’agit plutôt de suivi sanitaire sur les pathologies de ces animaux. » explique Sami Hassani, Chef du service « mammifères marins et oiseaux de mer » à Océanopolis. 

Le saviez-vous ?
Depuis l’ouverture du centre de soins, en 1990, 583 phoques ont été accueillis et 445 d’entre eux ont pu être soignés et relâchés par les équipes « mammifères marins » d’Océanopolis. 

Tous les évènements